SPECIALISTES en FERTILISATION DURABLE

Les bénéfices du recyclage agricole

Le recylage agricole des boues présente de nombreux avantages :

Pour le sol 

  •  40% des sols français sont déficitaires en matière organique ce qui engendre une baisse significative de leur fertilité et une sensibilité accrue à l’érosion. La teneur en matière organique des boues dépasse les 50% en matière séche. Leur épandage régulier permet d'améliorer la structure  des sols et d'augmenter leur activité biologique.

  • Par ailleurs, les cultures exportent pour leur croissance une partie des nutriments et des oligo-élements présents dans le sol. Il est donc nécessaire de compenser ce déficit en réapprovisionnant régulièrement le sol en susbtance nutritives. Le recyclage agricole des boues sous statut produits ou déchets permet d’apporter de manière naturelle les élements nécessaires à la poursuite des cycles culturaux.   

Pour l’utilisateur de boues

  • Une économie de fertilisants : L’agriculteur en utilisant des boues diminue sa consommation d’engrais minéraux. Les boues étant généralement livrées ou épandues gratuitement il en découle une économie potentielle de 110€/ha  sur les charges de fertilisants.

  • Une fertilisation durable : Le recyclage agricole des boues s’inscrit dans un contexte de préservation des ressources, de maitrise des impacts sur l’environnement et de valorisation du principe de proximité. La valorisation des boues en agriculture s’inscrit directement dans une agriculture durable et raisonnée.

Pour le producteur de boues

  • Un coût de traitement modéré : A leur sortie de la station d’épuration, les boues n’ont pas de valeur marchande. Elles constituent un déchet dont le producteur doit  assumer les coûts (stockage, transport, traitement…), très variables selon la destination envisagée et le type de boues considéré. Ces coûts peuvent être élevés et sans valeur ajoutée notamment dans le cas de la mise en décharge. Ils restent modérés dans le cas du recyclage agricole : environ 30 et 40 € par tonne de boues, et environ 50 à 80 € par tonne de composts de boues.

  • Une filière de traitement locale : Afin de limiter les coûts de transports, le recyclage des boues et composts de boues est réalisé au plus près du lieu de leur lieu de production. Cette gestion de proximité est créatrice d’emplois bénéficiant directement aux principaux producteurs.

Pour l’environnement

  • Une préservation  des ressources en eau : L’un des avantages, scientifiquement démontré, du retour au sol des fertilisants riches en matière organique tel que le sont les boues, est l’accroissement de la capacité de rétention en eau des terres agricoles , permettant ainsi l’augmentation de leur réserve utile pour les plantes et une diminution de leurs besoins en irrigation. Des études récentes démontrent que, dans certaines situations, l’apport de matières organiques permet de multiplier par 4 les réserves d’eau utile du sol et que des économies de l’ordre de 50 à 350 euros à l’hectare en termes d’irrigation peuvent ainsi être réalisées.

  • Une réduction de production des gaz à effet de serre : Le retour au sol des boues permet de limiter la production de gaz à effet de serre de deux façons :
    • Le recyclage agricole évite le recours à l’incinération et au stockage des boues, modes de traitement fortement générateurs de gaz à effet de serre.
    • La fertilisation des sols par des engrais chimiques est une source très importante de production de gaz à effet de serre. Chaque année, le recyclage des boues permet d’économiser la production d’1 million de tonnes d’azote et 370 000 tonnes de phosphore, produit chimiquement, ce qui équivaut à 5.8 millions de tonnes de CO2 non rejetées dans l’atmosphère.

  • Une préservation des ressources naturelles : En apportant des éléments fertilisants aux cultures, les boues réduisent l’utilisation d'engrais minéraux : elles diminuent d’autant les prélèvements miniers (phosphore et potasse notamment) ou la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des engrais (azote).