SPECIALISTES en FERTILISATION DURABLE

Composition des boues

Le recyclage en agriculture : acteur de l’économie circulaire 

Les boues issues de station d'épuration (STEP) se composent :

D’éléments Fertilisants :

Les boues sont riches en matière organique et contiennent des éléments nutritifs (N, P, K et oligo-éléments). Ces éléments sont utiles au bon développement des cultures :

  • L’azote (N) joue un rôle primordial dans le métabolisme des plantes en tant que constituant majeur des protéines. Il est essentiel pour la croissance des plantes.
  • Le phosphore (P) transporte l’énergie dans la plante. Il favorise la croissance générale de la plante, notamment du système racinaire et des tiges. En fin de végétation, il est stocké dans les organes de réserves pour servir au développement des futures pousses
  • Le potassium (K) renforce la résistance des cultures aux maladies, à la sécheresse et au gel.
  • Les oligo-éléments (Cuivre, Magnésium, Zinc…) sont utiles en quantité réduite pour réaliser l’ensemble des réactions chimiques qui ont lieu dans la plante.

Interaction entre la plante et les élements nutritifs mise à disposition par les matières fertilisantes recyclées ( source :diragri)
 
 Teneurs en NPK (Kg/t ou m3 de matière brute)
FertilisantsTeneur en MO
(Kg/t de MB)
NP ou P2O5K ou K2O
Fumier de bovin 187 5,5 à 6,3 2,4 à 3,7 7,2 à 10,1
Lisier de porcs 45 3,3 à 5 1,8 à 4 1,8 à 3
Boues de STEP 140 4 à 12,1 2 à 13 0,6 à 3,6
Composts de boues 250 10 3,2 9,3
Engrais Minéraux   50 à 300 50 à 225 100 à 600
Comparaison des teneurs apportées en matière organique et éléments fertilisants de plusieurs fertilisants (ESCO MAFOR, 2014)
 

D’Eléments indésirables :

 Les boues de STEP ne renferment pas seulement des nutriments (azote, phosphore) et de la matière organique intéressants en fertilisation. Ils contiennent également 3 sortes d'éléments indésirables :

Les micro-organismes pathogènes

Les micro-organismes jouent un rôle déterminant dans les processus d’épuration aussi bien en station que dans le sol. Extraordinairement variés, ils sont présents en abondance dans l’environnement ainsi que dans les déjections animales et les boues d’épuration. Mais seule une infime partie est susceptible de présenter un risque infectieux : les pathogènes (virus, bactéries, champignons, helminthes…).

Cependant, les boues d’épuration ne constituent pas un milieu favorable à la survie de ces micro-organismes. De plus,  les traitements dits hygiénisants appliqués aux boues permettent d’éliminer en grande partie ou totalement les micro-organismes pathogènes.

L’expérience acquise depuis de nombreuses années démontre que de bonnes pratiques d'utilisation des boues permettent de maîtriser complètement les risques de contaminations humaine et animale liés à ces pathogènes.

 

 

 

La cellule nationale de veille sanitaire n'a, à ce jour, établi aucune causalité entre l'épandage raisonné des boues de STEP et des problèmes de santé publique. 

 

 

Les Eléments Traces Métalliques (ETM)

Les boues de STEP contiennent également des métaux en très faible quantité et un certain nombre d’entre eux sont essentiels à l’alimentation des plantes (cf oligo-élements): on parle alors d'Eléments Traces Métalliques (ETM).  Leur présence dans les boues d’épuration est due au déversement dans le réseau d’assainissement de contaminants liés aux activités humaines (produits médicamenteux et de nettoyage, cosmétiques, produits liquides rejetés par les activités commerciales et industrielles) ou aux activités urbaines (corrosion des conduites d’eau, ruissellements des eaux de pluie sur les toitures et les routes).  Les boues ne sont pas les seules responsables de la présence d’ETM dans les sols.  Ces ETM sont naturellement présents dans les sols mais peuvent également provenir des retombées atmosphériques, des déjections animales, ou des engrais minéraux.

Afin de limiter l’accumulation de ces ETM dans les sols, leur concentration dans les boues est limitée réglementairement. Les contrôles effectués par le SYPREA, indiquent que les teneurs moyennes en ETM des boues d'épuration sont nettement en deçà des seuils réglementaires.

ETM Teneur moyenne
g/tMS 
Valeur limite réglementaire
g/tMS 
% de la valeur limite
Cadmium  1,1 10 11%
Chrome 47,5 1000 5%
Cuivre 237,5 10 24% 
Mercure 0,6 10 6% 
Nickel 21,9 200 11% 
Plomb 48,2 800 6% 
Sélénium 3,1 /
Zinc 602,5 3000 20%
Eléments traces métalliques : seuils réglementaires et teneurs moyennes dans les boues
 

Les Composés Traces Organiques (CTO)

Les boues d'épuration peuvent aussi contenir des Composés Traces Organiques (CTO). Ce sont des composés chimiques dont la présence dans les boues provient principalement du lessivage des chaussées par les eaux de pluie. Ces substances peuvent être persistantes dans les sols. Cependant, les expérimentations montrent que le transfert des CTO apportés par les boues vers les plantes est extrémement limité. Comme pour les ETM, des valeurs limites ont été définies afin de garantir l'innocuité du recyclage agricole. Les contrôles réalisés par les membres du SYPREA, démontrent que les teneurs moyennes en CTO des boues sont largement des seuils réglementaires : 

 Teneur moyenne
g/tMS
Valeur limite réglementaire
g/tMS
% de la valeur limite
Benzo(a)pyrène 0,2 2 12%
Benzo(b)fluoranthène 0,3 2,5 10% 
Fluoranthène 0,5 5 10%
Total de 7 PCB 0,2 0,8 25% 
Composés Traces Organiques : seuils réglementaires et teneurs moyennes dans les boues